2017: Exposition ‘’Ailleurs ! ‘’ – Art brut

« AILLEURS ! »

« S’éloigner de ce qui est proche, se rapprocher de ce qui est lointain, c’est inverser la relation habituelle de l’homme avec son milieu social et naturel » (Richard Marienstras)

Qu’ils aient été bouleversés dans leur vie par un événement important ou appelés par une force mystique, les 7 auteurs présentés dans cette exposition se sentent envahis d’une mission irrépressible, celle de s’évader et fuir leur propre condition. Il faut partir, s’envoler, s’enfuir, s’évader, rêver d’un ailleurs…pour ne plus rester figé dans les méandres de son esprit ou pour quitter un plancher des vaches ennuyeux et sans espérance.

Tel Ulysse dans son périple, ces créateurs ont connu différents lieux d’accueil, de refuge ou d’enfermement, parcouru des sites qui ont contribué à construire l’homme et sa métamorphose. Ce besoin d’affranchissement se traduit souvent par l’élaboration de mondes imaginaires dans l’esprit des auteurs ou la fabrication de moyens de transport…à l’instar d’une multitude d’arches de Noé dérivant sur les vagues agitées de la vie. Tantôt aux commandes de son navire, tantôt porté par les caprices des flots ou de ses pensées, tantôt libre, tantôt prisonnier, ces créateurs abordent de nombreux rivages et rencontrent ainsi d’autres Ailleurs…

…L’Ailleurs envisagé sous l’angle de l’utopie, de l’évasion vers des architectures, des cités et des paysages futuristes, comme la mégapole imaginée par les enfants de Fontcouverte.

…L’Ailleurs et la dynamique de nouveaux mondes et espaces à découvrir… à l’instar des vaisseaux extraterrestres d’André Robillard partant à la conquête du cosmos ou les paquebots de Brandon Jamoteau croisant les flots océaniques.

…L’Ailleurs comme espace de création éphémère et d’illusion théâtrale et plus largement comme échappée artistique…à l’image du monde fantasque de Halima Adji et des patchworks feutrés de Sébastien Santacreu.

…L’Ailleurs et l’ombre de l’exil, du bannissement vécus comme un espace d’exclusion…comme les mouches noires obsédant les personnages de Béatrice Babarit.

…L’Ailleurs comme lieu de quête, comme lieu de retranchement (qui peut être aussi ouverture) dans des espaces intérieurs, pouvant conduire à la folie, la mélancolie ou la prière comme dans les ex-voto de Günter Neupel ou les fantômes surréalistes de Claude Haeffely.

*****

Cette exposition hors des normes de l’art conventionnel est le fruit d’une collaboration entre le Studio VIA et l’association « Aux Arts Et Caetera » sur une proposition de Christophe Barcella et Jean-Louis Bigou. Avec le soutien du collectionneur Frédéric Lux ( www.outsider-art-fair.com ).

Vernissage le vendredi 30 juin 2017 à partir de 18h30

Exposition ouverte au public du 1er au 9 juillet, de 14h à 19h. Sur rendez-vous jusqu’au 23 juillet.